Robert DenoŽl, éditeur

 

Généalogie Déome

 

Jeanne Déome, la mère de Robert Denoël, est née le 4 mai 1873, à Neufchâteau. Elle est morte à Liège le 20 mars 1927, après avoir donné naissance à dix-huit enfants.

Les Deum, Deom, Déome, ont, de tout temps, habité les Ardennes belgo-françaises. Le premier Deum attesté était collecteur d'impôts à Gennevaux vers 1500. On trouve sa descendance à Rancimont, Léglise, Nivelet. Toutes ces communes se trouvent à proximité de Neufchâteau, dans la province belge du Luxembourg.

L'étymologie du nom est celle du chantre, celui qui chante l'office au lutrin durant la messe. Quelle que soit son orthographe, qui est variée (Deum, Déhum, Déom, Déome, Déhom, Déhomme) il se prononce dé-om', comme dans Te Deum.

A l'heure actuelle, sur les quelque 1 300 porteurs du patronyme, 84 % sont Déom, 9 % sont Deum, 7 % sont Déome.

56 % d'entre eux sont Belges, 20 % Français, 12 % Américains, 10 % Canadiens, le 1 % restant étant composé d'Allemands, de Norvégiens et de Suisses.

La plupart des ancêtres de Jeanne étaient éleveurs ou cultivateurs, mais son père, Gustave Déome [1826-1904], a fait carrière dans l'administration. C'est pourquoi, ayant été nommé à Mons inspecteur provincial du Hainaut pour la Douane et les Accises, il y emmène sa famille en 1886.

 

                                                                                Gustave Déome [1826-1904], le père de Jeanne

 

C'est là que Jeanne rencontre Lucien Denoël, un ingénieur des mines né à Verviers le 6 juillet 1870 qui y a été nommé en 1892 au service du premier arrondissement des mines montoises.

Le 21 août 1895, ils se marient et s'installent rue des Passages 12 à Mons, où naîtra Marie, leur premier enfant, le 29 juillet 1896. Dès lors, la famille suit les nominations successives de Lucien Denoël.

Le 5 février 1898, les Denoël s'installent à Ixelles, 54 rue Américaine, où naîtront quatre enfants : Jean, le 15 mars 1898; Charles, le 19 février 1899; Magdeleine, le 22 avril 1900; Paul, le 23 juillet 1901.

Le 24 décembre 1901, les Denoël s'installent à Uccle, 86 avenue Longchamps : c'est là que naîtront Robert le 9 novembre 1902, Lucienne le 10 mars 1904, François le 30 juillet 1905, Jeanne le 29 avril 1907, et Marguerite le 28 mai 1908.

En 1908, Lucien Denoël est nommé à l'Université de Liège où il est chargé du cours d'exploitation des mines. Le 22 octobre, la famille s'installe à Liège, au 93 de la rue Bois-l'Evêque.

Y naîtront six enfants : Lucien, le 20 décembre 1909; Pierre, le 17 janvier 1911; Suzanne, le 1er mars 1912; Isabelle, le 6 août 1913; Albert, le 30 octobre 1914; Marie-José, le 19 juin 1916.

 

Jeanne Déome, Lucien Denoël, et leurs enfants à Liège en 1920

 

*

Il existe une autre union Denoël-Déome. Les parents de Lucien Denoël eurent neuf enfants dont Amélie, née à Verviers le 23 janvier 1875. Cette sœur cadette épousa, le 12 novembre 1900, un frère cadet de Jeanne Déome, Charles, né le 15 février à Neufchâteau, où les Déome sont implantés depuis 1725.

 

*

 

L'image ci-dessous est une réduction de l'ascendance généalogique de Jeanne Déome, établie par André Déom. Pour lire le document, qui est au format Acrobat [pdf - taille : 15Ko], on peut cliquer partout dans le cadre en couleurs, et se servir ensuite de la fonction zoom pour l'agrandir.

 

Miniature généalogie Déome, cliquez ici pour obtenir le document pdf