Robert DenoŽl, éditeur

Roger Danheisser

 

Roger Danheisser, né le 28 mai 1900 à Paris (XIIème), représentant de commerce, demeurait 32 rue Caulaincourt, à Paris.

Jeanne Loviton l’a cité, tardivement, parmi les créanciers de Denoël, ce qui lui vaut d’être interrogé par le commissaire Pinault, le 18 octobre 1946. Il déclare :

« Je connaissais Robert Denoël depuis de longues années et il était devenu pour moi un ami. A la mi-novembre 1945, Denoël m’ayant déclaré avoir une grosse échéance prochaine, m’a demandé de vouloir bien lui prêter une certaine somme d’argent.

C’est dans ces conditions que je lui ai donné deux bons du Trésor de 50 000 francs chacun. Cette affaire avait été traitée amicalement entre nous. Il m’a remboursé les 100 000 francs en argent liquide, le vendredi avant sa mort [soit le 30 novembre 1945].

J’ignore dans quelles conditions il s’est procuré les fonds nécessaires à ce remboursement. J’ignore s’il me serait possible actuellement de fournir les numéros des deux bons remis à Denoël. »

Dans son mémoire remis au juge Gollety le 21 décembre 1949, Armand Rozelaar écrit qu’Albert Morys est prêt à affirmer que Denoël traitait en 1945 des affaires de papier au marché parallèle avec Roger Danheisser.

Le 31 janvier 1950 Morys déclarera en effet au commissaire Pinault : « Je précise d’autre part que Mr Denoël traitait des affaires de papier au marché noir, notamment avec Mr Danheisser et les Papeteries Job, ceci même peu avant sa mort. »

Ce qui distingue Roger Danheisser des autres créanciers est qu'il est connu à la fois de Jeanne Loviton et d'Albert Morys. Mais son nom n'apparaît pas sur la page de l'agenda à la date du 30 novembre.