Robert DenoŽl, éditeur

Conventions

 

Tous les compartiments de la Bibliographie sont désormais opérationnels, ce qui signifie que les ouvrages qui figurent sur les pages des différentes maisons d'édition ayant appartenu à Robert Denoël ou qui lui sont liées, comportent un formulaire de recherche permettant d'accéder à leur fiche détaillée. On peut aussi parcourir directement ces fiches bibliographiques.

Fallait-il attendre que toutes ces fiches soient complètes pour les publier sur le site ? Après réflexion j'ai décidé de les montrer telles quelles, et de les améliorer au fur et à mesure des informations que je recueillerai : c'est une démarche habituelle chez un bibliographe, sauf, qu'ici, on en montre les imperfections.

Peut-être eût-il été agréable de vivre au milieu des quelques centaines de livres publiés par Robert Denoël, comme il dut le faire lui-même dans son bureau de la rue Amélie entre 1930 et 1944, mais je n'avais pas vocation de m'identifier à mon héros malheureux. Je me suis donc efforcé de les décrire sans les détenir.

J'ai utilisé les données qui figurent sur leurs fiches à la Bibliothèque Nationale, en y ajoutant les éléments qu'on n'y trouve qu'occasionnellement : le nom des imprimeurs et la date des achevés d'imprimer.

Un ouvrage essentiel pour la bibliographie denoélienne a été publié en 2014 par Pierre Boudrot chez l'éditeur Vignes : Bibliographie des Editions Denoël et Steele. Il ne concerne que les années 1930-1937 mais, du point de vue bibliographique, il est parfait.

C'est dans le cadre des commentaires que trouveront place le plus d'éléments nouveaux : justification des tirages de luxe et leur prix d'émission, description des illustrations, retirages et rééditions. Une brève notice sur l'auteur, l'illustrateur, ou le traducteur, clôture le commentaire. Si un auteur a publié chez Denoël plusieurs ouvrages, je les signale en renvoyant à leurs numéros de fiche. Je me suis efforcé de signaler les traductions mais sans prétendre à l'exhaustivité.

Quand on ne dispose pas des archives d'un éditeur et qu'on a le souci de dater la sortie des livres qu'il a publiés, leur achevé d'imprimer est essentiel mais il n'est pas toujours fiable, certains imprimeurs n'indiquant que le mois, voire l'année, de publication.

Les annonces de l'éditeur ( « Vient de paraître ») dans les journaux ou dans Bibliographie de la France y suppléent, comme aussi la date du dépôt légal. Parfois des correspondances m'ont permis de dater exactement la mise en vente de certains volumes.

Tous les ouvrages publiés par Robert Denoël qui ont fait l'objet d'interdictions, quelle qu'en soit l'enseigne, ont été signalés sur leur fiche respective. En voici le détail :

* Liste Bernhard, août 1940 : cette liste d'ouvrages indésirables aux autorités d'occupation établie à Berlin comporte 143 noms d'auteurs ou titres d'œuvres, dont trois chez Denoël.

* Liste Otto, octobre 1940 : liste d'ouvrages indésirables aux autorités d'occupation établie à Paris par les services allemands et le syndicat des éditeurs français. Elle concerne 1 060 titres publiés par 135 maisons d'édition. Chez Denoël, trente titres sont mis à l’index, et tous les numéros de sa revue Notre Combat.

* Liste Otto n° 2, juillet 1942 : concerne 1 170 titres publiés par 156 maisons d'édition. Chez Denoël, les 30 ouvrages et la revue Notre Combat, interdits en octobre 1940, y sont confirmés.

* Liste Otto n° 3, mai 1943 : concerne 934 titres publiés par 710 auteurs. Les 30 titres et la revue Notre Combat publiés par Denoël y sont confirmés. Une liste d' « Ecrivains juifs de langue française » y était jointe, où figuraient sept auteurs publiés chez Denoël.

* Liste belge CEHD, septembre 1941 : liste d'ouvrages indésirables établie par les autorités allemandes et les éditeurs belges portant le titre : « Contre l'Excitation à la Haine et au Désordre ». Chez Denoël, 33 livres et tous les numéros de sa revue Notre Combat sont concernés. On relève encore, dans la rubrique des auteurs « dont les ouvrages sont interdits », les noms de cinq auteurs publiés chez lui.

.

* Liste allemande du Groupe Schrifttum, décembre 1942 : concerne 182 ouvrages publiés par 50 éditeurs, favorables à l'occupant. Neuf ouvrages publiés par Denoël y figurent.

* Liste allemande du Groupe Schrifttum, mars 1944 : concerne 213 ouvrages publiés par 55 éditeurs, favorables à l'occupant. Chez Denoël, les neuf ouvrages figurant sur la liste précédente y sont confirmés, moins un, auxquels on a ajouté trois titres - soit, en tout : onze titres.

* Liste française d'ouvrages « à retirer de la vente »,  janvier 1945 : liste établie par l'Office professionnel du Livre, émanation du ministère de la Guerre. Six titres publiés par Robert Denoël sont concernés.

* Liste française d'ouvrages « à retirer de la vente »,  mars 1945 : un titre publié par Robert Denoël concerné.

* Liste française d'ouvrages « à retirer de la vente »,  juin 1945 : un titre publié par Robert Denoël concerné.

Ceci est une bibliographie de bonne foi mais qui souffrira toujours de l'absence des archives des différentes maisons d'édition créées par Robert Denoël. J'accueillerai donc avec reconnaissance les remarques, corrections, et précisions qu'on voudra bien m'envoyer au moyen du formulaire Contact.