Robert DenoŽl, éditeur

 

Editions Domat-Montchrestien

 

Le nom de cette maison d'édition a été forgé à partir des noms du jurisconsulte Jean Domat [1625-1696], et de l'économiste Antoine de Montchrestien [1575-1621].

La Société des Editions Domat-Montchrestien fut créée le 7 octobre 1929 par Ferdinand Loviton avec pour associés minoritaires : Alexandre Gougeon (professeur de droit né à Paris le 20 décembre 1869) et Louis Frémont (imprimeur à Verdun né à Paris le 1er novembre 1899). Elle avait pour objet exclusif l'impression et l'édition d'ouvrages juridiques et économiques.

Le siège de la société, qui à l'origine était 3 place de la Sorbonne, fut transféré le 6 septembre 1930 au 160 rue Saint-Jacques (Ve arrondissement).

Le capital initial de 30 000 F fut porté à 60 000 F le 30 juillet 1930, puis à 400 200 F le 21 décembre 1938. A cette date, sur les 1334 parts émises, Loviton, dont les apports successifs s'élevaient à 249 000 F, en possédait 830, et Gougeon 504 (en représentation de son investissement, soit 151 200 F). Le troisième associé s'était entretemps retiré de l'affaire.

A la mort de Ferdinand Loviton, le 23 janvier 1942, c'est sa fille Jeanne qui assura la gérance de la maison d'édition, après avoir racheté les parts de l'autre associé. Le 18 août 1943 Jeanne Loviton céda près de la moitié de ses parts à son amie Yvonne Dornès qui devint co-gérante de l'affaire jusqu'en 1946.

Le 8 janvier 1946 les statuts de la société furent modifiés : Domat-Montchrestien, éditeur de droit, devint aussi éditeur de littérature. Ce jour-là Yvonne Dornès revendit une partie de ses actions à Jeanne qui en demeura désormais l'unique gérante.

A partir de 1946 Mme Loviton scinda la société : les ouvrages littéraires parurent sous le nom de Domat, les publications juridiques sous celui de Montchrestien.

Je me suis limité à répertorier les livres de littérature, les seuls qui ont leur place dans le présent travail de bibliographie.

 

*

 

 1945

Valéry (Paul). Voltaire [coll. « Au Voilier », 1]

Valéry (Paul). Henri Bergson [coll. « Au Voilier », 2]

 

1946

Fabre (Lucien). On vous interrogera sur l'amour

Garrett (Garet). Le Soleil entre les mains

Vialar (Paul). Le Bal des sauvages [La Mort est un commencement,1]

Vialar (Paul). Le Clos des trois maisons [La Mort est un commencement, 2]

1947

Delpech (Jeanine). Les Liens de fumée

Fallet (René). Banlieue sud-est

Gide (André). Paul Valéry [coll. « Au Voilier », 3]

Inghelbrecht (D.-E.) Mouvement contraire. Souvenirs d'un musicien

Seignolle (Claude). Marie la Louve

Vialar (Paul). Le Petit Jour [La Mort est un commencement, 3]

Vialar (Paul). Les Morts vivants [La Mort est un commencement, 4]

1948

Adam (Antoine). Histoire de la littérature française au XVIIe siècle [5 volumes jusqu'en 1956]

Cossery (Albert). Les Fainéants dans la vallée fertile

Fallet (René). La Fleur et la souris

Malaparte (Curzio). La Volga naît en Europe

Michel Ange. Vingt-cinq poèmes traduits par Marie Dormoy

Oswald (Marianne). Je n'ai pas appris à vivre

1949

Fallet (René). PIgalle

Fargue (Léon-Paul). Marice Ravel [coll. « Au Voilier », 4]

Pouey (Fernand). Un Ingénu à la radio

Rosfelder (André). Les Hommes frontières

Vialar (Paul). Risques et périls [La Mort est un commencement, 5]

Vialar (Paul). La Carambouille [La Mort est un commencement, 6]

1950

Maurois (André). Alain [coll. « Au Voilier », 5]

Salles (Georges). Au Louvre. Scènes de la vie du musée

Vialar (Paul). Dansons la Capucine [La Mort est un commencement, 7]

1951

Amouroux (Henri). Israël... Israël !

Hougron (Jean). Rage blanche [La Nuit indochinoise, 1]

Hougron (Jean). Tu récolteras la tempête [La Nuit indochinoise, 2]

Vialar (Paul). La Haute Mort [La Mort est un commencement, 8]

1952

Aveline (Claude). Les Amours et les haines

Beau de Loménie (Emmanuel). Lettres de Madame de Staël à Madame Récamier

Brown (Wenzel). Tambours noirs

Hougron (Jean).Soleil au ventre [La Nuit indochinoise, 3]

Werner (Jean). Si la neige brûlait

1953

Farrère (Claude).Mon ami Pierre Louys

Hougron (Jean). Mort en fraude [La Nuit indochinoise, 4]

Monsterleet (Jean). Sommets de la littérature chinoise contemporaine

Yamata (Kikou). Trois geishas

1954

Chéry (Christian). Les Couteaux sont de la fête

Hougron (Jean).Les Asiates [La Nuit indochinoise, 5]

Hougron (Jean). Les Portes de l'aventure

1955

Chéry (Christian). Ciel de poivre

Fabre-Luce (Alfred). Cachemires

Hougron (Jean). Je reviendrai à Kandara

Yamata (Kikou). Le Japon des Japonaises

1956

Aveline (Claude). Pour l'amour de la nuit

Chéry (Christian). La Grande Fauve

Guy (Maurice). L'Enseigne

Yamata (Kikou). Le Mois sans dieux

1957

Porel (Jacques). Un peu de désespoir