Robert Denoël, éditeur

Fiches bibliographiques

ID : 594

Auteurs : Bloch, Pierre; Méran, Didier.

Titre : L'Affaire Frankfurter

Editeur : Editions Denoël

Année d'édition : 1937

Lieu d'impression : Liège

Imprimeur : Imprimerie Protin et Vuidar

Achevé d'imprimer : [juin 1937]

Format : 19 cm

Nombre de pages : 100 p.

Illustrations :

Couverture : imprimée

Collection :

Numéro dans la collection :

Prix de vente : 7,50 F

Catégorie : Essai politique


Commentaires

Dépôt légal le 20 octobre 1937 [BnF : 8° F. 38202]

Annonces :

* dans Le Droit de vivre du 17 avril 1937 [voir « dossier de presse »]

* dans L'Univers Israélite des 28 mai, 4 et 11 juin 1937 [voir « dossier de presse »]

« Vient de paraître » :

* dans Le Populaire du 1er juin 1937

* dans La Défense du 11 juin 1937 [voir « dossier de presse »]

Comptes rendus :

* par Emmanuel Blanc dans La Défense du 28 mai 1937 [voir « dossier de presse »]

* non signé dans La Défense du 4 juin 1937 [bonnes feuilles ; voir « dossier de presse »]

* par Raymond-Raoul Lambert dans L'Univers Israélite du 11 juin 1937 [voir « dossier de presse »]

* par J.-B. Severac dans Le Populaire du 29 juin 1937 [voir « dossier de presse »]

* par A.O. [Achille Ouy] dans la Revue bibliographique des ouvrages de droit [...] et de sociologie, 2e trimestre 1937 [voir « dossier de presse »]

Figure au catalogue 1937 à 7,50 F [Bloch : député]

L'ouvrage figurait sur la Liste Otto et fut retiré de la vente en septembre 1940. Il figure aussi sur la liste belge CEHD de septembre 1941

Volume numérisé par Google le 5 décembre 2007

Le 4 février 1936 un étudiant juif yougoslave né en 1909, David Frankfurter, a tué de quatre balles de revolver, à Davos, le chef du parti national-socialiste allemand en Suisse, Wilhelm Gustloff. La Suisse, pays neutre, ne retient pas le mobile politique et juge un délit de droit commun : le 14 décembre 1936, Frankfurter est condamné par le tribunal de Coire à 18 ans de détention. Le Grand Conseil des Grisons le gracie en 1945, à condition qu'il rembourse les frais de justice et quitte le territoire helvète. Engagé au ministère israélien de la Défense, Frankfurter meurt en 1982 à Tel-Aviv

L'affaire Frankfurter a fait l'objet de plusieurs ouvrages :

* un ouvrage antisémite de Wolfgang Diewerge publié en 1936 : Der Fall Gustloff. Vorgeschichte und Hintergründe der Bluttat von Davos [Munich, Franz Eher Verlag]

* L'année suivante le même auteur a publié, chez le même éditeur, un second volume (consacré plus spécifiquement au procès) au titre plus violemment antisémite : Ein Jude hat geschossen… (Un juif a tué…)

* un roman d'Emil Ludwig [1881-1948] publié en 1936 : Der Mord in Davos [Amsterdam, Querido Verlag]. Traduit en français par Marcel Stora sous le titre Le Meurtre de Davos [Gallimard, 1936 ; volume interdit en Suisse], et en anglais par Eden et Cedar Paul sous le titre : The Davos Murder [New York, The Viking Press, et Londres, Methuen, 1936]

* En 1975 le metteur en scène suisse Rolf Lyssy, s'inspirant du livre d'Emil Ludwig, a porté l'affaire Frankfurter à l'écran sous le titre « Konfrontation »

Les auteurs :

* Pierre Bloch dit Jean Pierre-Bloch [Paris 14 avril 1905 - Paris 17 mars 1999] : homme politique socialiste, juif et franc-maçon, député de l'Aisne dans le gouvernement de Front Populaire. S'oppose aux accords de Munich en 1938. Résistant, il est juré au procès Pétain (il vote la mort du maréchal). Président de la LICA de 1968 à 1992, président du B'naï B'rith France de 1974 à 1981. Témoin à charge au procès Papon en 1998

* Didier Méran : « journaliste spécialiste des questions allemandes » selon les « Mémoires » de Pierre-Bloch publiés en 1983, mais dont le nom n'apparaît nulle part ailleurs dans la presse