Robert DenoŽl, éditeur

 

1993

 

Mars

 

Le 5 : Décès de Claude Jamet. Né le 23 juillet 1910 à Paris, disciple d'Alain, il s'était lancé en politique après les émeutes du 6 février 1934. Adhère au Comité de vigilance des intellectuels antifascistes. Critique littéraire à La France socialiste puis à Germinal.

 

Ami de René Château et de Robert Denoël, il avait adhéré, dès sa création en novembre 1942, à la Ligue de la Pensée Française, organisation politique collaborationniste composée de militants et intellectuels de gauche, laïcs et pacifistes.

Incarcéré à Fresnes en août 1944, et libéré en février 1945, il a raconté son incarcération dans Fifi Roi, paru en 1948 : « C'est l'Epuration, non plus seulement vue, mais vécue par un " épuré " entre autres : professeur, révoqué, écrivain, interdit, père de famille, arrêté, inculpé, emprisonné. Pour quel crime ? Au Dépôt et à Fresnes j'ai eu tout le loisir de me le demander. »

Jamet bénéficia d'un non-lieu en cour de justice mais fut mis à l'index par le CNÉ. Son fils, le journaliste Dominique Jamet, a raconté en 2003 dans Notre après-guerre : Comment notre père nous a tués, 1945-1954, ce que fut la vie de cette famille de proscrits au lendemain de la guerre.