Robert DenoŽl, éditeur

1991

 

Avril

 

Le 28, à l'Hôtel des ventes de Manosque, est mis en vente un exemplaire sur alfa hors commerce de l'édition originale de Voyage au bout de la nuit, relié par Henri Duhayon. Le volume a été enrichi de 40 dessins originaux par le peintre Victorin Truchet et porte une longue dédicace de l'auteur à son amie d'enfance Simone Saintu.

Céline a indiqué en post-scriptum que « C'est par la force que fut obtenu ce suprême exemplaire Alfa. Denoël l'avait stocké. C'était la dot de sa fille ». L'auteur du catalogue ajoute que cet « exemplaire unique était, à l'origine, fort médiocrement relié en veau noir janséniste doublé de velours, par Simone Saintu ». Médiocre ou non, la reliure due à la dédicataire constituait une relique qu'il eût mieux valu conserver telle quelle, plutôt que la transformer en objet de luxe.

 

Septembre

 

Parution de Céline & les Éditions Denoël aux Editions de l'IMEC. L'auteur a rassemblé toutes les lettres connues à cette époque, et un certain nombre de documents inédits provenant des archives des Éditions Denoël.

La principale information se trouve à la page des « Remerciements », où l'auteur rend hommage à Antoine Gallimard « qui a très généreusement mis à sa disposition les archives Denoël ». Ces archives dont l'existence a toujours été niée par Jeanne Loviton puis par l'archiviste des Editions Gallimard réapparaissent ici pour la première fois.

Plus discrètement, des notes en bas de page font référence à un « Fonds Denoël » à l'IMEC qui n'a guère été utilisé. Constitué de plusieurs centaines de documents inédits que j'ai déposés à la BLFC en 1981, ce fonds n'a pu être consulté que par quelques chercheurs.

En 1997 j'ai protesté, sans succès, auprès de l'IMEC contre cette rétention d'information, alors que j'avais émis le vœu que mes archives fussent accessibles à tous. Plus récemment, un bibliothécaire de l'IMEC m'a fait savoir «qu'une exclusivité de recherche portant sur tous les documents de la main de Robert Denoël, avait été accordée à un travail de biographie en cours ».

 

Décembre

 

Le 31 : Décès à Bruxelles de Georges Poulet. Né à Chênée le 29 novembre 1902, il avait rencontré Robert Denoël au collège Saint-Servais de Liège en 1917 et fait partie de l'équipe de la revue littéraire Créer, fondée en mai 1922 par Denoël et quelques amis liégeois.

Publie en 1927 La Poule aux œufs d'or chez Emile-Paul sous le pseudonyme de Georges Thialet, avant de gagner l'Ecosse où il enseigne la littérature à l'université d'Edimbourg. Il séjourne ensuite aux Etats-Unis, puis s'établit à Zurich où il sera professeur de 1957 à 1969.